Antonine en Normandie

11 mai 2020

Y'a pas que de la moumoute dans la vie

y'a aussi de la couture...

LA RATATROUSSE

Posté par slefflot à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 mai 2020

Opération démémérisation

Tout est dit !

Encore du Louis Philippe, encore du merisier et un look... comment dire... franchement ringard. N'ayons pas peur des mots. Vous commencez à connaître la chanson désormais : on démonte, on dégarnit... bla bla bla. Il s'agit en fait d'une chaise anciennement cannée dont l'assise a été transformée. Sanglage, galette plate en mélange de crin végétal et de crin animal, toile d'embourrure, toile blanche, tissu, galon. Simple mais efficace. 

3

chaise mémé

Sur ce projet, j'ai décidé de me lancer dans une restauration "moderne", exit les sangles en jute et le crin végétal, vive les sangles élastiques et la mousse Bultex !

Affaire à suivre...

Posté par slefflot à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2020

Moumoute story

Contrairement aux apparences je ne suis pas sujette à des accès monomaniaques ! J'entends vos protestations "quoi ? encore de la moumoute !". Et ben ouais. C'est ma période moumoute. Et la moumoute, souvent ça vieillit mal. La preuve par l'image : couleur poussière de maison avec des tâches (j'aime autant ne pas savoir de quelle origine), hêtre teinté façon acajou brillant, fumet peu ragoutant... ça ne fait absolument pas envie. En plus elle n'est pas toute seule cette chaise, elle a une soeur jumelle (aussi moche). Bon cette fois je vais essayer de vous faire un tuto étape par étape. 

Le retour de la moumoute qui pue qui tue !

Etape 1 : on démonte. On dévisse l'assise (deux vis) et le dossier (4 vis). Les vis du dossier sont souvent cachées derrière des petits capuchons métalliques qu'il faut ôter en faisant levier doucement avec un tournevis. Le WD40 est l'arme secrète pour venir à bout des vieilles vis un peu rouillées. Ca évite de forcer comme une brute. On étiquète les vis (devant / derrière / gauche / droite) pour éviter les gags au remontage. 

Etape 2 : on dégarnit. Pré-requis : vérifier sa vaccination anti-tétanique ! Le dégarnissage n'est pas la partie la plus agréable et c'est également la plus dangereuse. Semences, agrafes (rouillées dans mon cas) qui dépassent, on se retrouve vite avec un oursin très agressif dans les mains. Mettre des gants (solides) et éloigner ses mains lorsqu'on utilise un objet coupant ou contondant. On prend des photos pour garder une trace du montage. 

Le retour de la moumoute qui pue qui tue ! - Copie (2)

Etape 3 : on fait l'état des lieux. La mousse d'assise est HS, la mousse du dossier est HS, le plaquage du dossier est décollé et gondolé, beaucoup de morceaux d'agrafes rouillés sont restés dans le bois. Top. Bonne nouvelle : la structure bois est quand à elle en parfait état.

A suivre...

Posté par slefflot à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 avril 2020

J'ai vu sauvage...

Je sais que vous vous demandez tous ce que j'ai bien pu faire de ma kitcherie tomate à poils longs. Tadam ! roulement de tambours...alors dans l'ordre voila ce que j'ai fait : démontage, dégarnissage (plein d'agrafes), ponçage, changement complet de la mousse d'assise qui partait en lambeaux (façonnée au trancheur à gigot électrique), toile blanche, tissu de finition, changement de la mousse du dossier, habillage, création d'un passepoil en suédine à l'aide d'un cordon enserré dans un biais (maison), collage dudit passepoil, habillage du dos et couture intégrale à points cachés à l'aiguille courbe, pose du jaconas cousu également pour une finition parfaite. Quelques heures de travail quoi...

Tissu moucheté éditeur LELIEVRE modèle GRANITO en coloris poivre (que j'aime cet éditeur !), tissu du dossier trouvé chez Mondial Tissus. Le passepoil (mauve pour une touche girly et un rappel des années 70) souligne discrètement la rondeur et la découpe du dossier qu'on ne voyaient pas dans la moumoute. La fantaisie tient dans la différence, à la fois de texture et de motif entre le tissu de l'intérieur et celui de l'extérieur mais l'ensemble reste sobre. Non hélène, je n'ai pas remis de moumoute !

La difficulté majeure de ce projet : tendre du tissu sur une surface concave. Ca n'a l'air de rien mais ça peut vite tourner au cauchemard, il faut gérer la tension du tissu dans les deux dimensions et quand on tire dans le biais, ça se détend !  Je n'imagine même pas s'il y avait eu des motifs...bon je ne vous cache pas que remonter le dossier a aussi été une totale galère. La prochaine restauration ce sera un pouf. Na !

2_1

3_1

4

 

Posté par slefflot à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 avril 2020

J'ai vu rouge !

Prochain challenge et non des moindres... la chaise moumoute, icône des années 70 ! Celle-ci est dans un état de conservation remarquable, elle pique bien les yeux. Admirez le galbe du dossier noyé dans les poils synthétiques. Je ne vous en dis pas plus, le résultat final de la transformation est pour bientôt...y'a comme qui dirait un peu de taff.

Brown Polaroid Papercraft Love Your Pet Day Facebook Post

Posté par slefflot à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 avril 2020

Notre expérience poubellarium

C'était le projet familial du printemps 2019 : installer un poubellarium sur notre terrasse. Par poubellarium entendez "aquarium d'extérieur géant". Jusqu'à l'avènement des pots de jardin xxl en plastique, les seuls contenant étanches sufisamment grands pour ce type de projet étaient des barriques en bois ou des poubelles de ville !... d'où le nom de poubellarium. Pas forcément super esthétique.

Les enfants étaient particulièrement motivés, bien concients que bubulle 1 et bubulle 2 (poisson rouge 1 et poisson rouge 2) allaient rapidement manquer de place dans leur 60 litres pourtant déjà luxueux : vrai plante, vrai gravier, vraie lumière et vraie filtration. Lorsqu'on les voit dans leur petit bac en plastique trôner au milieu du stand "pêche aux canards" de la fête foraine, on a un peu de mal à imaginer que les poissons rouges ont besoin de 100 litres d'eau pour se développer harmonieusement. 

J'ai donc commencé à chercher un contenant (ce qui paraît simple au premier abord) mais... beaucoup de pots en plastique sont livrés pré-percés pour l'écoulement de l'eau. Plouf, plouf. J'ai vu grand, trèèèèès grand. Soyons fous ! 170 litres, 80 centimètres de diamètre, le truc ne rentrait pas dans mon coffre de voiture et le camion qui me le livrait ne rentrait pas dans ma rue étroite. Bref. J'ai choisi un contenant de couleur vert anis. Trop sombre il aurait emmagasiné la chaleur en été et fait grimper la température de l'eau. Pas bien ! les poissons rouges ont horreur des changements brutaux de température. Après il a fallu réfléchir au "sol". Les enfants m'ont aidé à choisir de gros galets trouvés dans le jardin (et oui je déterre des galets moi) que nous avons brossés et lavés soigneusement (sans produit chimique). Nous avons acheté un substrat type Aqualite normalement destiné aux aquariums. Quelques plantes oxygénantes immergées, des lentilles et des laitues d'eau ont été installées et le bac a été mis en eau. C'est là que les choses se sont compliquées : Il fallait attendre... attendre que les bactéries colonisent cet environnement et que le cycle de l'azote se mette en place. Cela s'appelle le cyclage, c'est valable pour tous les aquariums. Oui mais comment je dis moi à deux gamins surexcités que les bubulles vont devoir attendre 1 mois avant de rejoindre leur nouveau domaine ? bon j'ai grugé (hi hi hi). J'ai apporté un peu de l'eau de mon ancien aquarium (qui contenait déjà les bonnes bactéries dénitrifiantes) et l'attente n'a duré que 15 jours. 

Le jour J est arrivé ! on a acclimaté doucement nos poissons à leur nouvelle "eau" en ajoutant l'équivalent d'un verre à moutarde d'eau du poubellarium dans leur aquarium tous les quarts d'heure et puis zou ! A la baille. Réaction stupéfiante : ils se sont mis à nager dans tous les sens comme des fous ! jamais vu ça...Pendant plusieurs jours on ne les a pas vus, ils sont restés (je suppose) tapis dans le fond (peut-on utiliser ce verbe pour un poisson ????). J'ai même cru qu'un goéland avait fait une partie de pêche miraculeuse. Voila les premières photos. Comme il n'y a pas de "berges", j'ai eu l'idée d'utiliser des pots pour rembarde, de les bloquer à cheval sur les bords du bac et d'y installer des plantes aquatiques : prêle japonaise et papyprus. En parallèle, nous nous sommes lancés dans la culture du lotus à partir de graines (en provenance de chine).  

 

Hey

 

L'eau est claire ... ca ne va pas durer.  

Hey (1)

Les prêles et les papyrus ont poussé et l'eau est totalement verte... Les algues ont proliféré à grande vitesse, ce qui n'a pas empêché les poissons de grandir. Les bubulles ont pris de l'embonpoint, ils n'ont jamais été aussi vifs et aussi rouges. 

J'ai introduit un planorbe rouge (escargot mangeur d'algues qui colonise déjà notre aquarium tropical), sans grande conviction. Il devait mesurer 6-7 mm environ. Nous l'avons vu régulièrement ramper sur les bords du bac (on le repèrait d'ailleurs grace aux sillons clairs d'algues grignotées qu'il laissait sur son passage). Lui aussi a du apprécier ce retour à la nature, il atteint désormais une taille de l'ordre de 2 cm. Je n'en ai jamais obtenu un aussi grand dans l'aquarium d'eau chaude. L'esgargot a été aidé par une pompe qui a parfaitement géré le problème d'eau verte. 

L'hiver est passé. Les laitues d'eau ont disparu, les papyrus se sont desséchés. Les feuilles mortes sont tombées en masse dans le bac. Nous avons eu quelques gelées (bon on est en Normandie tout de même, ça n'est pas violent), j'ai cassé la glace et les bubulles étaient toujours vivants dessous. Le planorbe aussi !

Nous sommes au printemps. J'ai effectué un grand nettoyage du fond (avec un aspirateur pour aquarium), toute la substance organique en décomposition formant un épais tapis de vase franchement dégueu. Je ne suis pas sûre que les lotus aient eux résisté au froid. Je ne vois rien pointer dans mes petits bacs. J'attends une commande spéciale mais... je ne vous en dis pas plus. Photos à venir !!! (enfin j'espère)

Bilan à un an :

  • Aspect pédagogique pour les enfants indéniable : on apprend la patience, le cycle de la vie, le respect...
  • Agrément : nous avons un visuel direct sur le bac lorsque nous sommes attablés et nous trouvons cela super sympa. C'est vivant, ça évolue...
  • Moustiques : non ! pas le temps ! le moindre objet volant non identifié qui attérit malencontreusement sur la surface de l'eau est immédiatement happé. Ca c'est fait. Mon fils en a fait un jeu, comme avec les plantes carnivores. Beurk. 
  • Entretien : un peu. L'objectif étant quand même de laisser faire la nature. 
  • Budget : compter une bonne centaine d'euros pour l'installation et la plantation (60€ de bac, 30€ d'Aqualite et de plantes, 30€ de pompe).

Non, rien de rien, non on ne regrette rien. 

Nb : on ne dit pas se tapir pour un poisson mais être "à l'agachon". Merci Sylvie !

Posté par slefflot à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2020

Patatra et de trois... dioramas

Pêche Coup de Pinceau Photographie Logo (2) 

Et de trois. Spéciale dédicace. Thème Los Angeles. Je crois que tout y est : la skyline, the Hollywood walk of fame, les palmiers, les collines d'Hollywood version shrek (Far Far Away), le drapeau américain et toutes les références familiales (le chat noir et blanc, le volley) qui ont fait de ce diorama un cadeau unique et personnel. 

 

 

3

Posté par slefflot à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2020

A vos cutters !

Pêche Coup de Pinceau Photographie Logo (2)

Les idées de création viennent parfois de peu de choses... je flânais dans une grande enseigne genre caverne d'Ali Baba pour les activités créatives (le paradis quoi !) et je suis tombée sur de petites boites lumineuses à composer soit-même avec des décors de Noël (Lightbox DecoTime) : une boite carrée en medium de 18 cm de côté à monter, du papier à motifs pré-découpés et une guirlande lumineuse à LED. Je cherchais depuis quelque temps à mettre en valeur de jolies photos autrement que dans un cadre en deux dimensions. Attention, vous entrez dans la troisième dimension. 

  

 Quelques règles de base à respecter : 

  • choisissez une photo où le personnage que vous souhaitez mettre en avant soit facilement détourable (sans superpositions). On avance du fond de la scène vers le devant. 
  • définissez dés le début l'univers dans lequel va être replacé l'élément (l'univers de la photo ou un décor plus onirique) et la gamme de couleurs associée (trois à quatre maximum pour éviter un effet trop bariolé). Dans mes exemples, j'ai volontairement choisi le contraste entre la photo en noir et blanc et le décor coloré. 
  • respectez les perspectives. Plus l'élément de décor est loin, plus il est petit. Inversement plus il est proche et plus il doit être grand
  • le diable se niche dans les détails ! plus il y aura de plans de papiers superposés (j'en ai de 4 à 6), plus l'effet de profondeur sera saisissant. On peut créer également des perspectives intermédiaires des plans-papiers en collant les petits éléments sur des blocs de mousse eux mêmes collés sur les plans.
  • faites preuve d'astuce, utilisez les motifs de certains papiers, tels quels ou en les redécoupant. La partie évidée d'un plan papier peut très bien servir de plan intermédiaire dans le même projet.
  • insistez sur le relief : donnez du volume aux pétales d'une fleur, aux feuilles d'un arbre.
  • munissez vous d'un bon cutter de précision et éclatez-vous !

PS : on ne voit pas sur les photos mais les décors sont rétro-éclairés. Trop booooo...

1

2

 

Posté par slefflot à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2019

La poupée de chiffon

Mes proches le savent : à Noël il y a toujours un cadeau "fait main" sous le sapin, pour chacun d'entre eux. Le plus souvent une bricole mais une bricole toujours élaborée avec le coeur. Cette année, pour ma fille, il m'est revenu à l'esprit l'immense poupée de chiffon que ma mère avait cousue pour ma soeur et pour moi. Elle était aussi grande que nous, habillée avec de vrais habits d'enfant, c'était la grande Mimi (allez savoir pourquoi nous l'avions prénommée de la sorte...). Elle a trôné dans ma chambre pendant des années et nous avons beaucoup joué avec. 

Je suis partie sur un modèle de taille plus raisonnable (une quarantaine de centimètres), manipulable facilement par une petite fille. Le patron de base est une création personnelle, le visage est entièrement brodé. L'expression de son visage est neutre afin que ma fille puisse y projeter toutes émotions qu'elle souhaite. Elle n'est pas arrivée seule mais avec sa garde-robe dans une petite valise : tuniques, leggings, boléro, chaussettes, pantalon et même un gilet en laine bien épais pour supporter le froid de l'hiver. C'est Noël non plus !

Montage photo forme bordée carré boite pastel (1)

 

Pastel Floral Photo Pâques Vente privée Publication Facebook (1)

Posté par slefflot à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 janvier 2019

La chambre surprise

J'aime bien faire des surprises à ma fille et je profite souvent des périodes de congés pour changer la décoration de son royaume. Nouvelle couleur, nouveau tapis, esprit cabane et une maison de poupée gigantesque. C'est une bibiothèque VERTBAUDET, achetée à un particulier sur le Bon Coin que j'ai entièrement relookée : repeinte, tapissée comme les pièces d'une vraie maison, électrifiée avec une guirlande à LED. Les petits personnages HABA ont pu intégrer leur nouveau logement. Il y a désormais de la place pour tout le monde (le chien, les chats, le lapin, les chevaux, le camping-car...). Je lui ai également fabriqué un minibureau pour pouvoir poser son lecteur CD. C'est une bidouille IKEA réalisée à partir d'un chevet RAST (monté en ne suivant absolument la notice !) que j'ai peint comme son lit et auquel j'ai ajouté des pieds compas faits de simples tasseaux. Monsieur le Suédois, pourquoi avoir arrêté la commercialisation de ce chevet qui ne coutaît que trois fois rien ? que vais-je hacker désormais ?

Ajouter des lignes dans le corps du texte (1)

Posté par slefflot à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,